Testamento : « Protégez la personne avec laquelle vous vivez »

Partagez

Interview – Pour Virgile Delporte, président et co-fondateur de Testamento.fr, les Français ne sont pas assez sensibilisés à l'importance du testament. Si la plateforme permet de réaliser un acte officiel en quelques minutes, elle vise aussi à mieux informer les internautes.

Virgile Delporte, président de Testamento.fr

.

 


Toutsurmesfinances.com : Pourquoi avoir décidé de lancer en décembre 2013 un site internet permettant de réaliser un testament en ligne ?
Virgile Delporte, président de Testamento.fr : A l'origine de Testamento.fr, il y a tout d'abord mon expérience personnelle. La veille d'un départ pour un trek à l'étranger, nous nous sommes demandés avec ma femme ce qui se passerait s'il nous arrivait quelque chose : nous avons donc essayé de faire un testament en cherchant des informations sur Internet. En agrégeant des éléments trouvés sur le web, nous avons rédigé un testament que nous avons imprimé et signé tous les deux. A notre retour, nous avons pu nous apercevoir qu'il n'avait aucune valeur juridique, que ce soit sur le fond ou la forme. J'y ai vu un signal très fort en tant qu'entrepreneur.

L'idée de lancer un site internet a été très rapidement confortée par un constat : la France est très en retard sur le sujet du testament, qui suscite un blocage chez beaucoup de personnes. Avec Testamento.fr, l'objectif est en quelque sorte de casser les codes.

A qui s'adresse votre plateforme ?
A la création du site, nous avons pensé nous adresser en premier lieu aux jeunes actifs, plus particulièrement les couples pacsés avec un message clair : pensez à renforcer la protection de la personne avec laquelle vous vivez. Beaucoup de personnes liées par un pacte civil de solidarité ne savent pas qu'elles ne sont pas protégées sans testament. Cette population représente entre 1,3 et 1,5 million de Français. Les concubins font aussi partie de notre cible et nous les mettons en alerte sur le poids de la fiscalité lors de la succession avec des droits qui atteignent 60%. Enfin, nous visons également les couples mariés, soit environ 22 millions de personnes en France, avec le testament entre époux. Pour 122 euros, cet acte offre les mêmes avantages que la donation entre époux.

« Doubler le nombre de testaments olographes dans les 3 ou 4 années à venir »

Quel bilan tirez-vous un peu plus d'un an après le lancement de Testamento.fr ?
Cela a été un gros succès dès le départ. Ce n'est pas une surprise puisqu'aujourd'hui, seulement 200.000 testaments olographes [écrits à la main, NDLR] sont réalisés chaque année. Parallèlement, 800.000 personnes passent la barrière des 30 ans chaque année et beaucoup connaissent des évolutions dans leur vie, comme des mariages ou des décès.

Ceux qui sont venus sur notre site sont des « ultra early adopters », comme ce qui a pu se passer par exemple lors du lancement de la banque en ligne. Notre objectif est donc de toucher un public plus large et de faire doubler le nombre de testaments olographes dans les trois ou quatre années à venir.

Comment inciter les jeunes actifs à faire leur testament ?
Au lancement de Testamento.fr, nous avons reçu des questions si « naïves » que nous avons rapidement compris que notre réflexion était trop avancée, que le niveau de connaissance sur la question se situait bien en deçà de ce que nous avions anticipé. Nous avons donc développé le kit info succession, un kit gratuit dans lequel l'internaute entre seulement quelques informations personnelles et obtient un instantané de sa situation : qui sont ses héritiers, à quoi sert un testament, ce qu'il est possible de modifier avec cet acte. Nous communiquons également sur les enjeux du testament avec un contenu ludique comme des cartoons par exemple.

Par ailleurs, nous recevons beaucoup d'appels de clients puisque nous sommes directement joignables. Nous nous gardons de donner des conseils mais nous pouvons les aiguiller vers de l'information juridique. Pour cela, nous travaillons de façon continue avec des notaires et des avocats pour voir comment nous pouvons adapter le service à ces besoins. Notre objectif est de vulgariser le testament tout en étant précis et de permettre à une personne qui se rend sur notre site de comprendre ce qu'elle est en train de faire.

« Un service complémentaire au travail des notaires »

Vous évoquez le rôle des notaires. Vous positionnez-vous comme un concurrent ?
En aucune manière nous ne décourageons d'aller voir un notaire mais notre alternative est très crédible. D'ailleurs, notre site encourage les cas que l'on peut qualifier de plus complexes à se rendre chez un notaire. De même, si vous disposez d'un patrimoine conséquent, il est assez logique de se faire conseiller par cette profession. Autre exemple, lorsqu'il y a des enfants d'unions différentes, il n'est pas possible de signer un testament sur notre plateforme.

Chaque cas est différent. Pour les personnes les plus jeunes, les situations sont généralement simples car elles n'ont pas d'enfants par exemple. Mais plus on avance dans la vie, plus on va avoir besoin d'un service personnalisé et d'un notaire.

Testamento.fr est un service complémentaire au travail des notaires. Certains d'entre eux, confrontés à leurs difficultés à communiquer clairement sur le sujet, nous ont même sollicités pour que nous leur fournissions des outils modernes pour guider leurs clients.

Si une minorité de notaires nous a critiqués lors de notre lancement, ils sont aujourd'hui très nombreux à vouloir travailler avec nous.

Propos recueillis par Thibault Lamy

 

articles les plus lus

Réseaux Sociaux