Les entreprises de pompes funèbres s'adaptent : le discount dans le funéraire

Partagez

Le funéraire n'échappe pas aux tendances du moment, comme celle des achats et renseignements sur Internet. Impossible donc d'échapper aux promotions, bas prix et autres discount ?

 

« Le phénomène de discount ne touche pas le funéraire. Il existe bien quelques réseaux positionnés sur des prix bas, mais les funérailles ne sont pas un achat comme les autres. Il s'agit d'un acte affectif : investir dans une cérémonie est aussi un moyen de rendre hommage au défunt » affirme Nelly Chevallier-Rossignol, déléguée générale de la Confédération des professionnels du funéraire et de la marbrerie (CPFM).

« Il est possible de faire des promotions temporaires sur un article, mais la notion de low cost n'existe pas dans le funéraire. Dans l'absolu, on peut organiser des obsèques autour de 1 000 euros. C'est le prix des appels d'offres remportés par les entreprises qui inhument les indigents [Personnes décédées sans famille ni argent]. Mais je ne connais aucune famille qui souhaiterait réaliser une cérémonie dans ces conditions » abonde Stéphane Hug, le directeur général du groupe Le Vœu.

Pourtant certains, comme Jean-Luc Videgrain, annoncent clairement la couleur. Cet artisan funéraire fait dans le discount. Il propose sur son site discount-funeraire.com, des monuments funéraires en promotion ou en déstockage.

« Ces produits proviennent de plusieurs entreprises désireuses de vous faire profiter de leurs remises exceptionnelles. Il s'agit de monuments funéraires qui présentent quelquefois, de petits défauts d'aspects ou de petites nuances de couleurs entre les différentes pièces qui les composent » indique son site.

« Je suis dans le monde du funéraire depuis plus de 30 ans. Je vends principalement aux entreprises et déstocke certains de mes produits aux particuliers. » En un an, il a vendu une dizaine de monuments de cette façon. « Mes clients peuvent économiser jusqu'à 30%, notamment sur le haut-de-gamme. » Selon lui, ce service répond à un vrai besoin, notamment en temps de crise. « Cette démarche était très rare, il y a dix ans » indique-t-il.

Des cercueils en carton

« Mes clients sont avant tout dans une démarche écologique ou de personnalisation des funérailles » affirme Brigitte Sabatier, directrice d'AB Crémation, une société qui commercialise des cercueils en papier recyclé. Mais admet-t-elle, « ce type de cercueil concerne principalement les crémations. Or aujourd'hui, les gens trouvent stupide de dépenser 1 500 euros dans un cercueil pour une incinération, et ils ont raison ».

Car en plus de l'argument écologique, les cercueils en carton sont moins chers que ceux en bois. « Entre 300 et 450 euros pour un modèle de base, alors que les premiers prix pour un cercueil en bois s'élève à 500 euros. »

>> Retour à l'article sur l'adaptation des entreprises de pompes funèbres
>> Retour au sommaire du dossier spécial sur le deuil  

 

 

 

Réseaux Sociaux