La profession généalogiste décrite par votre expert succession

SEO & traffic strategist : Camille Radicchi
Partagez

La généalogie consiste pour l'essentiel à rechercher les membres d'une famille et à établir les filiations et les alliances.

Généalogiste successoral :

 

C'est un professionnel (exerçant en libéral ou salarié d'un cabinet, d'un office généalogique) qui a vocation à rechercher des héritiers pour le règlement d'une succession, des ayants droit (pour exemple ceux d'une concession funéraire). A lui de trouver ces héritiers et ayants droit en vie, à lui de prouver qu'il n'en existe pas ou qu'ils sont décédés ou « absents ».
Il agit sur mandat de notaire, sur mandat de particulier, sur ordonnance d'un juge. Il est autorisé par la directrice des Archives nationales et par les procureurs des arrondissements judiciaires (correspondent au siège d'un tribunal de Grande Instance).
Il est tenu par le strict secret professionnel. Il n'a pas d'obligation absolue de résultats mais il a une obligation de moyens. Sa responsabilité est engagée dans les preuves qu'il apporte.
Par ailleurs, dans bien des cas, pour le règlement d'une succession, il agit sur mandats des héritiers comme « médiateur » tout particulièrement si la succession est « difficile ». Son intervention justifiée et prouvée permet d'allonger si besoin est les délais légaux fixés par l'administration fiscale pour le règlement d'une succession.
Sa formation est généralement celle d'un professionnel du droit (souvent métiers du notariat) ou d'un historien voire les deux. La profession est structurée en chambres et syndicats professionnels.
Il est rémunéré sur la base d'honoraires libres (mais fréquemment exprimés en pourcentage d'un actif de succession) et doit faire prendre en compte les frais incompressibles liés aux recherches (parfois importants).

 

Généalogiste familial :

Il intervient généralement à la demande d'un particulier. Il s'agit pour lui de rechercher en ascendance les membres d'une famille. Les recherches sont fonction de l'importance de ce qui est demandé. Elles peuvent durer plusieurs années si le projet est très ambitieux mais le résultat est souvent satisfaisant. Il est possible d'espérer, pour une famille installée en France depuis plusieurs générations et relativement stable au niveau géographique de « remonter » jusqu'au début du XVIIe siècle. En deçà les sources manquent ou sont souvent inexploitables.
Le coût des recherches est fonction d'honoraires mais surtout des frais générés selon les difficultés rencontrées.
Du très bon travail peut-être fait pour quelques centaines d'euros...Mais il peut être nécessaire parfois d'envisager quelques milliers d'euros (particulièrement si recherches à l'étranger).
Depuis quelques années, certains généalogistes familiaux proposent d'écrire l'histoire d'une famille à partir des recherches effectuées et des témoignages.

 

La psycho-généalogie :

 

Apparue depuis quelques années, elle prétend aider psychologiquement des individus dont les troubles pourraient provenir d'éléments familiaux anciens peu ou mal connus. Les généalogistes professionnels affichent un scepticisme prudent et restent critiques.

.
 

articles les plus lus

Réseaux Sociaux