La fixation du capital

Partagez

Le montant du capital correspond à la somme qui sera dédiée au paiement des obsèques. Ce capital sera versé au bénéficiaire après le décès du souscripteur. Comment fixe-t-on ce montant ?

.

Faire le point sur ses épargnes existantes

Cette première étape permettra de décider s'il est nécessaire de souscrire à une assurance obsèques pour un financement complet ou partiel. Le contrat obsèques peut alors être une solution complémentaire aux épargnes déjà existantes.

Prendre en compte son âge

L'âge est un élément déterminant dans la fixation du capital. En effet, si le souscripteur s'y prend assez tôt, il aura une période assez longue pour se constituer un capital. A l'inverse, si le souscripteur commence à cotiser tardivement, son espérance de vie sera moindre et la constitution de son capital devra se faire plus rapidement.

Plus les cotisations commencent tôt, plus le capital fixé pourra être important.

Se renseigner sur le coût des obsèques

Pour avoir une idée concrète et précise des frais d'obsèques, la meilleure solution est d'obtenir des devis auprès des pompes funèbres de votre ville. Il est alors nécessaire de préciser ses principales volontés afin d'avoir un devis détaillé qui correspond exactement à ses souhaits.

Comparez deux ou trois devis afin d'avoir une idée sur le montant du capital à souscrire.

Y a-t-il un capital minimum ?

La plupart des compagnies d'assurance fixent un capital minimum à hauteur de 1500€. Pour des contrats plus importants, les montants peut s'élever jusqu'à 15000€.

Se constituer une marge de sécurité

Si le contrat ne prend pas en compte la hausse des prix entre le moment où vous avez signé et la date de votre décès, il est nécessaire d'anticiper cette inflation en prévoyant un capital légèrement plus élevé.

Il est aussi recommandé de prévoir un capital légèrement plus important pour couvrir les différents frais annexes qui peuvent venir s'ajouter au devis : faire-part de décès, compositions florales etc. Cette marge de sécurité soulagera aussi vos proches pour les nombreuses démarches administratives qu'ils devront effectuer après votre décès.

La modification du capital

Tout souscripteur peut à tout moment modifier le montant de son capital. Une hausse du capital est possible : une simple augmentation des cotisations est alors effectuée. A l'inverse, un souscripteur peut demander à baisser le montant du capital.

 

articles les plus lus

1. Droits de succession 2016 : calcul, exonération, barème
2. Donation-partage : définition, avantages, fiscalité
3. Droits de donation 2016 : calcul, abattement, barème
4. Rédaction d’un testament : conditions, formes et coût

Réseaux Sociaux